Comment choisir son mors

Choisir son mors

Un mors trop large va se "balader" dans la bouche et être incorfortable pour le cheval/poney. Un mors trop étroit risque de blesser.
Une fois dans la bouche et tenu droit, il doit rester quelques milimètres entre la commissure des lèvres et l'anneau.


Très petit poney : 9 cm (3.5")
Shetland / petit poney : 10 cm (4")
Poney : 11.50 cm (4.5 ")
STANDARD : Cob / Pur-sang / Cheval : 12.50 cm (5")
Grand cheval / large : 13 cm (5.25")
Grand cheval / tête large : 14 cm (5.5")
Trait : 14.25 cm (5.75")


Taille des canons :
(partie qui se situe dans la bouche).
Plus les canons du mors sont larges, plus le mors va être doux.
Plus les canons sont fins, plus le mors sera dur.
Un cavalier doit avoir une main très douce avec un mors à canons fins ou torsadés.
Un mors à canon très large étant plus doux peut amener certains chevaux à s'appuyer dessus.


Canons fins : moins de 12 millimètres
Canons standards : 12 millimètres, 13 millimètres, 14 millimètres
Canons larges : plus de 15 millimètres, 18 millimètres

Quel mors pour quel effet ?

Le mors est le lien entre le cavalier et le cheval. Pour que votre cheval comprenne correctement les indications de votre main, il faut lui mettre un mors permettant à l’information de passer correctement. Pour cela, l’embouchure doit être adapté au niveau de dressage de votre cheval mais également au niveau du cavalier qui va l’utiliser (main dure,…).

Avant tout, il faut vérifier l’anatomie de la bouche de votre cheval. Cela va vous permettre de choisir correctement la taille de votre mors, sa forme et la taille des canons. Une embouchure trop petite pincera la commissure des lèvres, une trop grand aura une action moins précise. De même, des chevaux avec un palais étroit ou bas ne supporteront pas certains mors à passage de langue trop important (s’orienter sinon sur des mors à double brisure).

Un mors droit sera plus sévère qu’un mors brisé, un canon fin plus dur d’un épais.

Un mors à 2 anneaux a une action directe sur la bouche, légèrement releveur.

Un filet à plusieurs anneaux aide à rééquilibrer les chevaux qui sont sur les épaules. La puissance du mors dépend de la position des rênes sur l’anneau : plus elles sont attachées bas, plus il y a un effet releveur. On peut pour alterner les effets monter avec deux paires de rênes, un peu comme une bride.

Le filet releveur aide le cheval à reporter son équilibre vers l’arrière et allège l’avant main. Il s’utilise avec des montants spécifiques.

Le Baucher a un effet levier qui aide au placer des chevaux et la cession de la nuque.

Le filet à olive est une embouchure douce qui permet d’éviter le pincement de la commissure des lèvres grâce à ses anneaux fixes.

Le filet verdun avec un anneau en forme de D qui permet de légèrement canaliser le bout du nez.

Le filet à aiguille à une action similaire à un filet 2 anneaux, avec la possibilité de canaliser le bout du nez

Le pelham a un effet de levier très fort qui place le cheval. Il s’utilise sur les chevaux ayant tendance à embraquer. Il s’utilise avec une ou deux paires de rênes ou avec une alliance en cuir reliant les deux anneaux de chaque branche entre eux, ce qui permet un effet plus souple.

Le mors de bride est utilisé sur une bride avec un filet de bride (à 2 anneaux, olive ou Baucher). Il a un effet abaisseur par son levier. Son action peut être dur puisqu’il est composé d’une gourmette.

Il est donc à réserve à des cavaliers avertis.

Les mors à double brisure évite les gênes au niveau du palais pour les chevaux au palais étroit et bas et la compression de la langue pour les chevaux à langue forte. Ils sont donc plus confortables pour le cheval et permettent de mieux s’adapter à la morphologie du cheval.

La matière utilisée a également un effet précis. Ainsi, un mors en inox est un gage de qualité et évite la formation de rouille.

Le cuivre quant à lui à un effet décontraction grâce à une libération d’ions qui font saliver le cheval.

Le maillechort est un alliage ayant un pourcentage élevé de cuivre, augmentant la salivation et donc la décontraction des chevaux.

Le cyprium est un alliage composé à 90% de cuivre, 10% d’aluminium et 3% de fer. Ils sont plus facilement pris par les chevaux car moins froids que l’acier et également plus résistant.

Le laiton est uniquement esthétique.

Le caoutchouc permet un contact plus doux pour les chevaux sensibles qui craignent l’acier. Quand il est droit, il permet un contact plus franc et permet au cheval de se poser.

La résine s’utilise sur les chevaux à bouche sensible.

Le flexi permet un contact doux et peut être parfumé.

Les mors en caoutchouc, résine ou flexi peuvent s’abîmer très vite suivant la dentition de votre cheval. Néanmoins, pour assurer la sécurité, un câble en inox relie les deux anneaux du mors.

N’oubliez pas qu’il est primordial de vérifier l’état des barres de votre monture, de sa dentition, ainsi que de son palais.

Si vous sortez en concours, vérifier que votre mors soit autorisé.